La Lettre de L’Amarhisfa – novembre 2017

La lettre de L’Amarhisfa – Novembre 2017 – relate des délibérations du bureau du Conseil d’Administration du 12 octobre 2017. Le 12 octobre 017, à 9 heures, les membres du Bureau du Conseil d’Administration de l’AMARHISFA se sont réunis au domicile du président, sis à Schœlcher, et ont délibéré sur l’ordre du jour indiqué ci-après.

Sommaire de l’ordre du jour

Point financier par le Trésorier

La manifestation du 8 mai 2017 à Saint-Pierre, dédiée aux disparus de 1902, se monte en recettes et en dépenses à 4 835 euros. Elle n’a généré ni bénéfice, ni perte pour notre association.
Le rendu de nos travaux sur les registres d’individualité donne lieu à la signature d’une convention financière avec la commune qui nous reçoit. Il est d’usage que l’AMARHISFA soit défrayée à concurrence de 0,50 euro par acte d’individualité. Cette ressource ponctuelle constitue une part importante de nos moyens financiers. A ce jour, deux communes, celles du François et de Sainte-Marie, n’ont pas honoré leurs engagements. Le président du CA adressera aux Maires concernés une lettre de relance en recommandé avec avis de réception.
Retour au sommaire

Conférence de Mme Jeanne Yang-Tin-Ho à Fort-de-France le jeudi 16/11/2017 sur l’Immigration Chinoise en Martinique

Cette conférence aura lieu en Mairie de Fort-de-France en salle des délibérations. La Ville et l’AMARHISFA sont co-organisatrices. Nous observons que ces conférences drainent un public relativement nombreux (environ 75 à 100 personnes), mais il y a peu de membres de l’AMARHISFA, sans doute parce que ces manifestations se déroulent en soirée. Nous inciterons nos adhérents à pratiquer autant que possible le covoiturage.
Retour au sommaire

Compte-rendu de la réunion du 1er septembre 2017 avec la Directrice des Archives de Martinique

Les pourparlers en vue de l’hébergement des données de notre association par la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais (BNPM) sont bien engagés. Une convention de partenariat est à l’étude et devrait aboutir prochainement.
Les Archives de Martinique proposeront à la CTM de rééditer la brochure dédiée aux disparus de 1902. Celle-ci, éditée en 500 exemplaires dans sa version initiale, est maintenant épuisée. Nous inclurons dans la brochure rééditée des éléments statistiques.
La Directrice des Archives des Archives est favorable à l’établissement d’un lien informatique qui mettrait en synergie la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais (BNPM), les données de l’AMARHISFA, et celles du site « Anchoukaj » du Comité Marche du 23 Mai 1998 (CM98).
Retour au sommaire

Rencontre à Paris le 27/09/2017 avec le président du CM98

Cette association et l’AMARHISFA ont le même champ de recherche généalogique et leurs publics, bien que domiciliés dans des aires géographiques distinctes, ont la même origine ethnique et partagent la même histoire.
Afin de rendre plus efficiente l’action des deux associations tout en préservant leur indépendance, le champ d’un possible partenariat a été exploré. Il s’agirait de collaborer sur des actions ciblées sans se diluer.
Ainsi, il est apparu possible de mettre nos forces en commun pour mener à bien certains chantiers de grande envergure, tel le dépouillement des arrêtés d’affranchissement pris avant 1848 en Guadeloupe (CM98) et en Martinique (AMARHISFA). Ce travail s’inscrirait dans la continuité du dépouillement des registres d’individualité et enrichirait la connaissance sur les noms attribués aux martiniquais et guadeloupéens d’ascendance africaine. Cette collaboration serait concrétisée par l’établissement d’un lien informatique qui mettrait en synergie « Anchoukaj » et la BNPM y compris les données de l’AMARHISFA que la BNPM voudra bien héberger.
Le CM98 envisage d’enrichir « Anchoukaj » en y incluant des informations extraites des archives notariales de Martinique et de Guadeloupe, celles-ci étant en cours d’indexation. C’est un travail considérable qu’a entrepris cette association. Nos chercheurs auront ainsi accès plus aisément à des fonds d’archives jusqu’à présent difficilement consultables.
Autre grand projet du CM98 : ériger à Paris un mémorial dédié aux Nouveaux Libres, mémorial sur lequel seraient gravés tous les noms attribués en 1848. Le concours de l’AMARHISFA – dont la base de données est, sur certains points, plus complète – pourrait être sollicité.
Le Président du CM98 sera en Martinique au mois de décembre 2017. Il est envisagé de tenir avec lui et avec les Archives de Martinique une réunion exploratoire sur tous ces sujets afin de déterminer ce qu’il est possible de réaliser ensemble et selon quelles modalités.
Retour au sommaire

Le Bureau du CA émet un avis favorable aux orientations proposées par le président

Projet de manifestation à Fort-de-France en Mai 2018
Le Maire de Fort-de-France a donné son accord de principe à une manifestation qui se déroulerait en Mai 2018 à Fort-de-France, manifestation dont les grandes lignes pourraient être celles-ci :
-exposé sur le contexte historique qui conduisit à l’abolition de l’esclavage
-exposé de l’AMARHISFA sur l’attribution des noms à Fort-de-France (technique de fabrication des noms, statistiques démographiques : âges, métiers exercés, lieux de naissance et de résidence des Nouveaux Citoyens, noms d’origine africaine….)
-mise en scène d’un bureau d’état civil en 1848 avec remise des actes d’individualité à quelques familles ciblées.
-dévoilement des panneaux d’exposition portant les noms attribués en 1848 à Fort-de-France. (panneaux amovibles).
-remise au public d’une brochure contenant les mêmes informations que sur les panneaux avec « le mot » des personnalités.
Les registres d’individualité de Fort-de-France remis aux Archives de Martinique sont au nombre de deux. Ces registres nous révèlent les noms attribués à environ 1600 personnes. Toutefois, des registres sont manquants, probablement trois. L’AMARHISFA a entrepris de reconstituer partiellement les actes des registres manquants à l’instar de l’opération réalisée en 2015 pour la ville de St Pierre dont les neuf registres (9) ont été détruits en 1902 par le volcan. Cette opération de dépouillement concernant Fort-de-France est en cours.
Le Bureau du CA propose au Conseil d’Administration de donner son accord à la manifestation projetée à Fort-de-France en Mai 2018.
Retour au sommaire

Point sur les chantiers en cours :

Base de données sur l’immigration indienne en Martinique (1853-1883).
Ce chantier est bien avancé. Nous ferons le point en fin d’année 2017 sur l’éventualité d’une inscription dans la programmation de nos manifestations pour 2018.
Dépouillement des arrêtés d’affranchissement (1830-1848)
Les Archives de Martinique auront achevé la numérisation des arrêtés d’affranchissement pour décembre 2017. En attendant de pouvoir disposer de la totalité des documents, le Groupe de Réflexion poursuit ses travaux de dépouillement et de saisie à partir des arrêtés qu’il a pu dupliquer aux Archives et à la Bibliothèque Schoelcher.
Analyse des statistiques de fréquentation du site internet de l’AMARHISFA
Les statistiques de consultation du site de l’AMARHISFA et de sa page facebook sont bonnes. Un pic de consultation très net a été constaté lors de la manifestation du 8 mai 2017 à St Pierre. Une analyse plus fine des statistiques sera faite pour le prochain CA.
Questions Diverses

  • Le Groupe de Réflexion a mis en place une cellule qui traite les demandes d’aides généalogiques reçues par l’AMARHISFA. Cela fonctionne mais ne suscite pas pour autant des demandes d’adhésion à notre association.
  • Un atelier de formation à la généalogie a été réalisé le 14 juin 2017 avec le concours des Archives de Martinique. Deux sessions de formation sont envisagées pour le mois de novembre prochain.
  • Le Groupe de Réflexion a organisé le 12/10/2017 une séance d’initiation et de perfectionnement pour les volontaires qui travaillent au dépouillement et à la saisie des arrêtés d’affranchissement.
  • La prochaine réunion du Conseil d’Administration a été fixée au samedi 16 décembre 2017.

Retour au sommaire

Le Président du CA: M. Alex Bourdon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *