Saint-Pierre le 8 mai 2017 Manifestation mémorielle : « La catastrophe de 1902 La Martinique se souvient »

A Saint-Pierre le 8 mai 2017, sur la place Bertin de Saint-Pierre, a eu lieu la commémoration des événements qui ont marqué la Martinique.

  • 8 mai 1902 : la Montagne Pelée entre en éruption et détruit la ville de St Pierre et ses habitants ainsi que ceux des zones limitrophes au Carbet et au Prêcheur.
  • 30 août 1902 : une nuée ardente s’abat sur le Morne Rouge, les hauteurs de Basse-Pointe, d’Ajoupa-Bouillon et du Lorrain

Bilan: 28 000 victimes selon les estimations faites «à chaud» en 1902 par Alfred Lacroix.

Les conséquences du désastre furent incommensurables pour la Martinique. Sur le plan humain : disparition d’un habitant sur six. Sur le plan économique : anéantissement des principales infrastructures industrielles, commerciales et administratives de l’île, toutes implantées dans la région de Saint-Pierre. La Martinique dut se reconstruire, difficilement, car l’Etat Providence n’existait pas.

Qui étaient les victimes ?
Des Martiniquais bien sûr, mais aussi des Guadeloupéens, des Français de l’hexagone, des Italiens, des Etats-uniens, des originaires de l’Inde, de Chine, des « Congos».

Quels métiers exerçaient les victimes ?
Le volcan a frappé sans distinction toutes les classes sociales des usiniers à la porteuse de pain, du Gouverneur Louis Mouttet à la lavandière de la Rivière Roxelane.

Où résidaient-les victimes ?
A Saint-Pierre, mais aussi au Prêcheur, au Carbet, au Morne Rouge, au quartier de Grande Savane à Ajoupa-Bouillon, au lieu-dit Hauteurs Bourdon à Basse-Pointe, au Morne Capot du Lorrain et en bien d’autres zones du Nord de la Martinique.

Avec le temps, l’identité des victimes avait disparu de notre mémoire oublieuse. Grâce aux recherches de L’Association Martiniquaise de Recherche sur l’Histoire des Familles (Amarhisfa) et de l’association Généalogie et Histoire de la Caraïbe l’identité de milliers de victimes a été révélée au cours de la manifestation du 8 mai 2017 sur la Place Bertin de Saint-Pierre.

La manifestation a commencé par une conférence-débat donnée par Alex BOURDON, président de l’Amarhisfa qui a abordé les nombreuses questions que l’on se pose autour de la catastrophe. Puis des panneaux d’exposition portant les noms de milliers de victimes des éruptions de 1902 ont été dévoilés au public. Une brochure contenant les mêmes informations a été remise aux nombreuses personnes présentes.

Cette manifestation commémorative a été le fruit d’un partenariat qui a associé :

  • la collectivité Territoriale de Martinique
  • la Ville de Saint-Pierre
  • l’Amarhisfa

Au cours de la manifestation, une brochure contenant une liste de plusieurs milliers de victimes des éruptions de la Montagne Pelée en 1902 a été remise au nombreux public présent.  Cette liste des disparus est le fruit de plusieurs années de recherches menées par l’Association Martiniquaise de Recherche sur l’Histoire des Familles (AMARHISFA) et par l’Association Généalogie et Histoire de la Caraïbe (GHC).

Listes-victimes-catastrophe-saint-pierre

L’hommage rendu à nos aînés, victimes de la catastrophe, nous a permis de nous réapproprier la mémoire de cette tragédie, dont les conséquences ont été tellement importantes pour la Martinique.

 

4 commentaires sur “Saint-Pierre le 8 mai 2017 Manifestation mémorielle : « La catastrophe de 1902 La Martinique se souvient »

  1. guinot thierry 32 route d'avallon 58140 lormes

    mon grand-pere est mort a st pierre guinot thierry 32 route d’avaallon 58140 lormes

    Répondre
    • Webmaster Post author

      Bonjour Monsieur. Je vous remercie pour votre contribution. Je vous souhaite une très bonne année 2018. Sincères salutations.

      Répondre
    • Webmaster Post author

      Bonjour,

      Merci pour votre contribution. N’hésitez pas à vous inscrire à notre association pour ainsi participer à nos ateliers.

      Le webmaster.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *