Bulletin 16

Bulletin 16, le Sommaire :

  • Le mot du président; page 2
  • La Martinique pépinière de centenaires; page 3
  • A la rencontre de quelques familles d’esclaves du Macouba; page 7
  • L’immigration indienne; page 10
  • Les registres d’individualité du Macouba; page 12
  • COLETTE, un écrivain d’origine martiniquaise ?; page 13
  • Arbres généalogiques;page 16

Pour lire l’intégralité du bulletin 16 :
Bulletin 16

Le mot du président

Petit à petit, et nous l’espérons durablement, l’AMARHISFA trace sa voie, se positionne dans un espace qui correspond aux aspirations de ses membres à retrouver leurs origines et répond à un besoin dans le paysage culturel et patrimonial martiniquais. L’intérêt suscité par nos visites dans les différentes communes de l’île et la satisfaction exprimée à cette occasion sur le choix des thèmes, le déroulement et la convivialité de ces manifestations nous confortent dans cette orientation. Notre sortie au Macouba le 8 décembre dernier en est une nouvelle manifestation et nous avons été comblés par les communications de : Emmanuelle Clairis-Gauthier : »A la rencontre de quelques familles d’esclaves de Macouba », sujet original, qui jette un regard nouveau sur la société esclavagiste. Liliane Mangatal : »Le voyage et la vie sur l’habitation des débarqués de l’immigration indienne », brossant avec beaucoup d’émotion les épreuves vécues par cette partie du peuple martiniquais. Guillaume Durand qui a fait un rappel sur les Registres d’Individualité à partir de l’exemple du Macouba Pour sa part, Alex Bourdon nous a présenté, à l’occasion de la visite du cimetière, la tombe de Jean Baptiste Duval-Dugué (1791-1858) ancien propriétaire des habitations Bijou et Dupotiche à Macouba et qui a été commissaire commandant la Grande-Anse. Toutes ces communications – à part celle d’A.Bourdon – sont reprises dans ce numéro et seront lues avec profit, particulièrement par ceux ou celles qui n’ont pu participer à notre sortie. Nous y joignons d’autres articles, en particulier une étude sur les origines de la romancière Colette dont les ascendants noirs ne sont pas ou très peu connus du grand public. Si le succès que rencontrent nos sorties dans leur organisation et le choix des thèmes retenus ne peut qu’être satisfaisant, il faut constater que notre association n’a pas pu réaliser pleinement d’autres objectifs importants car, ne disposant toujours pas de façon pérenne d’un nouveau siège, elle a été handicapée dans son fonctionnement. Cela a beaucoup gêné les réunions de nos instances, l’organisation de nos groupes de travail et surtout le redémarrage de nos ateliers d’aide à la recherche généalogique. Le principe de notre hébergement par la municipalité de Schoelcher est toujours d’actualité mais des éléments imprévus sont venus retarder une concrétisation que nous espérons prochaine. Le Conseil Scientifique mis en place courant 2007 pour encadrer les travaux collectifs est cependant opérationnel et vous sollicite vivement pour étoffer les groupes de travail déjà constitués et pour apporter la contribution de votre choix parmi les thèmes retenus.
Cet appel à des bonnes volontés est aussi valable pour nos instances : bureau et conseil d’administration. Vous avez des idées, des projets, venez nous les exposer et travailler avec nous pour les mettre en œuvre, vous serez toujours les bienvenus. Devenu semestriel, notre Bulletin sera, nous l’espérons, plus fourni et plus dense. Ce sera à vous d’en juger, mais aussi de nous faire part de vos suggestions et de vos propositions. Dans l’intervalle des parutions de notre Bulletin, nous avions annoncé la publication d’une lettre de liaison pour informer nos membres sur la vie de l’association. Cette promesse a été tenue et vous avez reçu en octobre dernier par courrier électronique ou postal le numéro 1 de la « Lettre de l’AMARHISFA ». Nous essaierons d’en améliorer la forme dans l’avenir.
Bien plus que pour notre association, l’année 2007 aura été une année difficile pour notre Martinique durement frappée par le cyclone Dean et par le séisme du 29 novembre dernier. Souhaitons que 2008 nous soit plus favorable et apporte à chacune et chacun de nos membres et sympathisants la santé et le succès pour que vive l’AMARHISFA.

G. SOBESKY

Pour lire l’intégralité du bulletin 16 :
Bulletin 16

2 commentaires sur “Bulletin 16

  1. Frédéric MOSCOU

    Je m’appelle Frédéric MOSCOU et je vis en métropole mais mon nom vient de la Martinique. Mon grand père, André MOSCOU est né en Martinique, il est de la génération d’Aimé CESAIRE.

    Un grand merci pour ce bulletin pour plusieurs raisons :
    – Une confirmation des origines de mon nom et une trace de mes ancêtres
    – Un clin d’œil aux centenaires martiniquais (mon grand père étant décédé à l’âge de 103 ans)
    – De manière plus générale une véritable richesse d’informations mise à disposition.

    Dans l’article il est fait référence à un arbre généalogique pour la famille Moscou. Si quelqu’un pouvait m’aider à creuser la piste de mes ancêtres on m’indiquer comment m’y prendre pour trouver des informations relatives à mes ancêtres j’en serais ravis.

    Merci à nouveau !

    Répondre
    • Webmaster Post author

      Nous vous remercions pour sympathique votre commentaire. Je fais part à l’équipe de l’Amarhisfa de votre intérêt pour leurs travaux et de vos demandes. Dans l’attente n’hésitez pas à partager tout le bien que vous pensez de notre site sur Facebook.

      Sincères salutations,

      Le gestionnaire du site.
      Christophe Ozier-Lafontaine

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *